Restaurants

Restaurant le Coquillage de Roellinger, Cancale

De prime abord, ça peut paraître étrange, mais de Cancale, l’amateur de bonne chère connaît généralement les huîtres et les épices. Pour les huîtres, la situation géographique rend la déduction un peu évidente, mais pour les épices, c’est non seulement parce que St Malo était un port de la route des Indes, mais c’est surtout à cause d’Olivier Roellinger.

Rendu des étoiles

Ce dernier fait partie du club très fermé des chefs – ils ne sont que 4 – qui ont rendu leurs étoiles Michelin, ce qui ne l’empêche pas de continuer à exploiter son bistrot Le Coquillage au Château Richeux, ainsi que les Maisons de Bricourt, des chambres d’hôtes cossues qui fleurent bon une coquetterie hors d’âge, voire légèrement désuète, à quelques encablures. Véritable institution locale, le Coquillage dont la salle surplombe élégamment la mer accueille une clientèle  qui a déjà quelques heures de vol au compteur, paisible et bourgeoise comme un Claude Sautet, parfois surmontée d’un pull jeté sur les épaules. Une clientèle à l’image de la cuisine de Roellinger qui a cessé de faire la course aux étoiles et à l’innovation à tout prix pour thésauriser son savoir-faire.

Au Gré du Vent et de la Lune

Bouillon d’automne de Merlin l’Enchanteur, Homard au cacao, piment et Xerès en hommage au Cancalaise de la Ravardière… le doux ronronnement du temps qui a suspendu son vol résonne jusque dans la sémantique. Ici, on ne dira pas “basse température” mais “cuisson douce” pour le bar, parce qu’on ne fait pas de la cuisine de hipsters, il ne faut pas déconner. Bien entendu, il y a le Paris-Cancale, dessert mythique. Paradoxalement, l’assiette manque souvent d’épice et de vigueur, comme si tout ce qui pouvait heurter ou saillir avait été soigneusement poncé.

Aimons-nous vivant

De l’expérience, on ressort forcément partagés : soit on a goûté la douceur et l’intemporalité et on a une sérieuse envie de profiter de son épargne-retraite dans le coin, soit on a eu une grosse allergie à la naphtaline et on a envie de vite retourner à la civilisation avec des bistrots à chefs japonais et des vins naturels sur lesquels s’extasient des mecs à barbe et grosses lunettes. Choix difficile.

Les Maisons de Bricourt
Tél. 02 99 89 64 76
Fax 02 99 89 88 47

Château Richeux & Restaurant Le Coquillage
Le Buot  35350 Saint Méloir des Ondes

Site Internet : http://www.maisons-de-bricourt.com

Wai-Ming Lung
Published on 6.02.2014
by Wai-Ming Lung, rédacteur en chef

(5) commentaires

  1. Bardou dit :

    Peut-on vraiment dire qu’il a rendu ses étoiles puisqu’en fait il a fermé l’établissement qui les avait (maisons de Bricourt) ?

  2. Le Grumeau dit :

    On rêve d’y aller depuis longtemps, ça refroidi un peu… Je serais curieux de savoir ce que t’as pensé du homard cacao, une association étonnante sur le papier.

  3. Wai-Ming Lung mrlung dit :

    Etonnant sur le papier, comme tu dis. Autrement, il y a plus d’étonnement dans la vie d’un postier.

  4. gibier dit :

    Il me semble qu’il y a pas mal de vins naturels à la carte du Coquillage.