H.Theoria
Shopping

H.Theoria

Quand on pense aux liqueurs, ça évoque souvent des produits surannés voire dépassés, mais rarement quelque chose à la pointe de la modernité. Spiritueux, ça sonne tellement mieux, même si peu nombreux sont ceux qui font la différence. Oui mais, voilà, le cocktail sans liqueur, c’est Laurel sans Hardy, la Belle sans la Bête, Dupont sans Dupond ou Bogart sans Bacall. A l’heure où tout le monde parle de bitters (qui ne sont rien d’autre qu’une forme de liqueurs), il était donc nécessaire que quelqu’un se penchât à nouveau sur ces oubliés de la mixologie, à qui le gin, la téquila ou la vodka vole sans cesse la vedette.

Choc culturel

C’est ce qu’ont fait Marlène et Camille, la première vient de la parfumerie, la seconde de la gastronomie, ensemble, elles ont donné naissance à H.Theoria, un univers onirique, élégant aux noms poétiques et évocateurs où se télescopent volontiers leurs inspirations. Quand on se saisit de chaque flacon au design très déco, on ne sait guère où donner de la tête : est-ce un parfum d’intérieur ou de l’alcool ? Un petit coup de nez met tout le monde d’accord : ça se boit, et même avec soif. Et là encore, deux univers se côtoient, imprévisibles, accouplés ou asymptotiques.

Procrastination attaque par de masculines notes boisées, de thé noir et de haricot azuki, puis se transforme en orange, jasmin et romarin, floral et lascif. Hystérie (mon préféré), c’est d’abord des fruits avec une touche florale, mais c’est le picotement taquin du piment qui vient exciter le palais et raviver l’intérêt à chaque fois qu’on se met trop à l’aise. Enfin, Perfidie, ce sont des épices (poivres, cannelle, gingembre qui mènent à une amertume inattendue. Chacune des trois compositions a sa propre personnalité et propose une palette de possibilités étonnamment large. Ainsi ai-je remplacé dans mon Negroni le vermouth habituel par une dose de Procrastination, sans même remettre au lendemain la dégustation.

Les bartenders ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : Rob McHardy, ancien mixo émérite du Silencio à qui je dois personnellement de longues nuits de beuv… de dégustation, ou Oscar Quagliarini dont le bar l’Herbarium à l’Hôtel National des Arts et Métiers à Paris, s’est spécialisé dans les jus axés sur les aromatiques ont adopté avec bonheur les créations de nos deux entrepreneurs. Au grand public à présent de se laisser tenter.

Procrastination, Hystérie et Perfidie
par H.Theoria
Prix de vente conseillé : 60€
Boutique en ligne et points de vente : https://www.htheoria.com