Le Vin Bleu de Gïks 
Shopping

Le Vin Bleu de Gïks 

« C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui », la devise du fameux Rémi Gaillard pourrait résumer la démarche des six entrepreneurs espagnols de Gïk, des olibrius qui se déclarent inventeurs plutôt que vignerons, dans la mesure où ils n’ont strictement aucune expérience en matière de viticulture.

A la recherche du temps vraiment perdu

Deux années de travail pour accoucher de cette infâme boisson bleue qui évoque le liquide dont les publicitaires usent afin de démontrer l’efficacité des serviettes hygiéniques, fabriquée à partir de « raisins rouges et blancs » sans qu’aucun cépage ne soit cité (il faudra donc faire confiance en leur ignorance), qui est sans sucre ajouté, et dotée d’une couleur obtenue à partir de pigments indigo et anthyociane.

Sans sucre, certes mais on ne sait pas trop ce qu’il contient d’autre et d’indicible, sachant que nos blagueurs parlent d’un vin idéal pour accompagner les nachos et les sushis. Autant prétendre qu’un vin s’accommode aussi bien du vomi que du surimi. D’ailleurs, peut-on encore appeler ce liquide qui semble parfait pour désinfecter les toilettes (probablement une métaphore pour le gosier) un vin ?

Pipi de schtroumpfs

Pas de vieillissement en fût ou en bouteille, pas de cépage déclaré ou de terroir, un titrage à 11,5 degrés… les mêmes restaurateurs sans scrupules qui font régulièrement passer le freixenet pour du champagne s’en frottent déjà les mains. Cela dit, contrairement aux apprentis-charlatans qui méritent la noyade dans ce pipi de schtroumpfs, nous aurons l’honnêteté de vous avouer que nous ne goûterons pas ce coupable breuvage.

Site Internet : http://www.vinbleu.fr