Le Meurice, Paris
Restaurants

Le Meurice, Paris

Notre avis : 3/5

C’est une tâche on peut plus ardue pour Jocelyn Herland (ancien du Royal Monceau, du Plaza Athénée et surtout du Dorchester à Londres) que de succéder à Yannick Alleno et Christophe Saintagne, à la table gastronomique du Meurice à Paris. Tellement ardue que le départ de ce dernier a été synonyme de perte d’étoile, soit la disgrâce suprême au pays d’Alain Ducasse, la superstar française du food business, deuxième chef – peut-on encore l’appeler ainsi tant le pouvoir a pris le dessus sur son amour des casseroles (le contraire de Nicolas Sarkozy) ? – le plus étoilé au monde après Joël Robuchon.

Service pas volé

Cependant il ne faut pas tirer sur la limousine, surtout devant un palace, ça fait fuir les chasseurs, et rappeler une chose : quel que soit le chef, vous bénéficierez toujours d’un service irréprochable au Meurice, un établissement d’excellence où le bonheur du client est en permanence au centre des préoccupations des équipes… quand bien même le récital compte plus que les murs lorsque vous vous rendez à  l’opéra.

Le bonheur du client est en permanence au centre des préoccupations

Et ce n’est que lorsqu’on se penche attentivement sur la carte de Jocelyn Herland qu’on comprend la décision du petit livre rouge de la gastronomie (et sa probable future décision d’entériner son impression première). Car si techniquement c’est du solide, tant sur la maîtrise du produit que celle des instruments, tant chaque bouchée respire la précision, de bonds sur son siège, il n’y en aura point.

Prenez le pâté chaud de pintade au chou : aucun adjectif autre que « bon » ou « très bon » ne saurait être employé pour le décrire, mais on attend davantage d’une telle table. Idem pour le succulent homard et topinambours (surtout flanqué d’un Chassagne-Montrachet 1er cru de 2013 – La Maltroie), ou le veau, blettes et algues qui fait frémir les narines à son approche : le repas se déroule avec joie, mais peu de transport, dû à un déficit de musicalité qui pénalise l’expérience.

Tout y est, mais…

Le savoir-faire est là, la cave est là, le toujours agile Cédric Grolet à la pâtisserie est là… mais il manque un je-ne-sais-quoi, car le potentiel est palpable, aussi a-t-on de soutenir ce superbe établissement pour que la visite suivante soit une réussite totale : mieux qu’une ébauche déjà fort aboutie, une œuvre finie dont on pourra narrer l’expérience à ses proches, au même titre qu’une soirée réussie à l’Opéra.

Le Meurice
228 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Tél. +33 1 44 58 10 55

Site Internet : http://www.alainducasse-meurice.com/fr

Déjeuner : du lundi au vendredi de 12h30 à 14h
Dîner : du lundi au vendredi de 19h30 à 22h

Restaurants Le Meurice, Paris

Notre avis : 3/5

Adresse : 228 Rue de Rivoli, 75001 Paris, France
Téléphone : +33 1 44 58 10 55