Qatarsis
Éditorial

Qatarsis

Qu’importe si le Qatar s’achète la principale équipe de football de Paris et la fasse enfin rayonner, ça ne fait de mal à personne si ce n’est aux supporters marseillais. Que cet émirat se paie ensuite des commerces comme le Printemps, ces hauts-lieux de la consommation de masse dédiés aux touristes : peu me chaut tant que mon tailleur a le sourire. Mais lorsque ce même pays touche au tissu-même de la vie sociale parisienne, et de ce qui fait sa beauté, mon sang ne fait qu’un tour.

Sans bail depuis 2008 et après 7 ans de procédure, le légendaire bar le FORVM va devoir déménager après plus de 100 ans de bons et loyaux services. Et pourquoi faire ? Pour faire place à un énième hôtel de luxe, pardi ! Oubliez les étourdissantes volutes de cigares, les 130 références de whisky, les cocktails sur-mesure, les baisers volés dans la salle à l’obscurité propice… la famille Biolatto qui exploite ce bar d’inspiration américaine depuis trois générations – soit 85 ans – s’en va abreuver ailleurs ceux que le spiritueux rend spirituels.

Un à un, les commerces du pâté de maison ont été méthodiquement chassés, une épuration culturelle que seul un véritable colon pourrait revendiquer. Ne nous y trompons pas : il n’y a de plus grande menace pour notre plaisir que la substitution de notre mode de vie chéri par un autre issu d’une pensée normative et abstème.

Le mal est fait, le FORVM fermera ses portes au 1er juin, pour renaître bientôt ailleurs. En attendant, nous nous joindrons aux fidèles du 5 au 7 mai pour une ultime tournée que nous espérons mémorable, histoire de faire la nique à la mort, mais aussi à cette mentalité aussi absurde que nauséabonde, où l’argent prévaut sur ce qu’il peut pourvoir.

Le FORVM
4 Boulevard Malesherbes 75008 Paris
Tél. +33(0) 1 42 65 37 86

Site Internet : http://www.bar-le-forum.com
En savoir plus sur l’événement « Last But Not Least » au FORVM, les 5, 6 et 7 mai 2015, cliquez ici

Éditorial Qatarsis
Adresse : 4 Boulevard Malesherbes, 75008 Paris, France
Téléphone : +33(0) 1 42 65 37 86

3 thoughts on “Qatarsis

  1. Quelle tristesse il est vrai que LE FORUM ferme, le plus emblématique des bars à cocktails français. Mais ce qui est encore plus triste c’est que comme beaucoup d’autres vous ne réagissez que lorsque vous êtes génés dans votre petit quotidien.
    Le vrai scandale c’est que le Quatar, premier financeur mondial du terrorisme et de DAESH, soit accueillit en France à bras ouverts. Que cet Emirat, qui en plus de financer le terrorisme exploite dans des conditions scandaleuse une main d’oeuvre étrangère sous-payée, se comporte comme une vrai dictature, s’achète des Coupes du Monde au mépris des joueurs et des spectateurs, etc.
    Tout cela n’est possible que parce que les médias, dont vous faites partie, et la majorité des gens s’en moquent éperduement tant que leur petit quotidien n’est pas bousculé.
    Moi qui n’aime pas le foot je trouve scandaleux que le Quatar s’offre le PSG
    Moi qui ne vais pas au Printemps, je trouve scandaleux que les Quatar achète ce haut lieu de l’histoire commerciale parisienne
    Moi qui n’habite pas Paris, je trouve scandaleux que le Quatar fasse disparaitre le Forum.
    Alors vous aussi prennez vos responsablités d’homme de média et de citoyen et arrêtez de ne regarder que votre petit confort de parisien bobo.
    Sans quoi notre avenir à tous risque fort de ne pas être rose.

    • Wai-Ming Lung
      Wai-Ming Lung says:

      M. Belot, qui êtes-vous pour venir m’invectiver sur la thématique de la responsabilité citoyenne et celle de mon petit confort en me traitant de « bobo » ?
      Tout d’abord, « bobo » n’est en rien péjoratif. Contraction de « bourgeois » et de « bohème », ce terme décrit une population urbaine de classe moyenne, menant une vie multiculturelle et cosmopolite. Je n’y vois rien de très répréhensible – bien au contraire -, mais ça, c’était avant que les cerbères d’extrême-droite ne dévoie l’expression, et que tous les moutons ne le reprennent comme un mot-valise.
      Ensuite, il ne faudrait pas nous confondre avec Mediapart, Orgyness parle de gastronomie et d’art de vivre, et si nous décidons de prendre la parole sur une opération financière du fond d’investissement du Qatar, c’est vraisemblablement parce que le sujet entre dans notre ligne éditoriale. Nous ne faisons pas de géopolitique.
      Donc, avant de vous en prendre à vos prochains moulins dans le cadre d’une révolte sociale ou politique, je vous saurai gré de bien vouloir vérifier si vous êtes sur un support approprié.
      N’hésitez pas à nous tenir au courant de vos actions. Nous les suivrons avec grand intérêt.
      Cordialement,
      Votre dévoué Rédacteur en Chef

Comments are closed.