Lumière et Cuisine Cuisine à Hong Kong
Restaurants

Lumière et Cuisine Cuisine à Hong Kong

Lorsque je suis rentré de mon dernier voyage à Hong Kong, une amie chez Louis Vuitton me demandait pourquoi les adresses que je communiquais sur ce blog étaient tellement différentes de celles qui sont présentes dans leur Soundwalk. La réponse est simple : c’est parce que je suis assis entre deux chaises et qu’il me sied de passer de l’une à l’autre de manière tout à fait décomplexée !

Ca vous semble obscur ? Je m’explique… Hong Kong, c’est le choc permanent des civilisations depuis des années. Sous le joug du colonialisme britannique, la culture millénaire chinoise y a toujours subsisté et, à l’instar d’autres pays qui ont connu un essor économique important, une vie totalement schizophrène s’y est développée. Au départ, les lieux de luxe étaient presqu’exclusivement gérés et fréquentés par les occidentaux, mais les autochtones ont tôt fait de tirer profit de l’évolution du territoire pour accéder à leur tour aux joies de la société de loisirs des grands capitalistes. Du coup, il y a véritablement deux vies à Hong Kong : celle cosmopolite des blancs et des visiteurs, puis celle plus exclusive des chinois. Au milieu : bibi qui vit en France, qui aime le luxe mais néanmoins chinois depuis plus de 35 générations, et surtout qui aime jeter des ponts entre les deux.

Or dans la catégorie des cuisines chinoises désormais accessibles aux non-chinois, j’ai découvert Lumière et Cuisine Cuisine, une table bicéphale qui propose aussi bien de la cuisine cantonnaise que sichuanaise. Non qu’elles étaient totalement inaccessibles auparavant mais, par l’intermédiaire de ce restaurant, elles se présentent désormais sous leur meilleur jour, dans un bel écrin de verre – l’International Financial Tower, la plus grande tour de Hong Kong -, accompagnées d’une décoration de goût, à mille lieux des canons typiquement chinois.

Ce qui impressionne d’entrée, c’est l’espace. Ceux qui connaissent l’île depuis longtemps ont pris l’habitude des lieux très confinés, mais là, des couloirs interminables qui évoquent ceux d’un musée, amènent un sentiment d’espace et de tranquillité assez rare. La salle qui dispense des spécialités sichuanaises – que je préfèrai à l’autre dans le but de mieux connaître la gastronomie de cette région – baigne dans un halo de lumière tamisée qui compense la froideur de la vaste salle dont les baies vitrées donnent sur Kowloon.

A la lecture de la carte, riche et variée, on découvre toute la richesse du Sichuan grâce à Ronald TK Shao, le chef qui a reçu le prix du « Best All-Round Chinese Chef » en 2007, ce qui n’est pas loin de faire de lui un des meilleurs chefs chinois actuels. Ajouté à cela, une coupe de champagne et un petit coup d’oeil sur la baie, et on se sent déjà très à l’aise.

En entrée, un trio amuse-gueule se montre tout à fait à la hauteur des attentes : du thon mariné, du boeuf caramélisé un rouleau de tofu aux légumes. Une mention spéciale pour le tofu particulèrement fin en saveurs et riche en textures. Typiquement le genre d’ingrédient introuvables en Europe.

Lumiere | Cuisine Cuisine
3101 Podium Level 3
International Financial Center Mall
Central Hong Kong
Tel. +852 23 933 933
Fax +852 23 322 922

Site Internet : http://www.cuisinecuisine.hk

Restaurants Lumière et Cuisine Cuisine à Hong Kong
Adresse : Two International Finance Centre Car Park, Central, Hong Kong
Téléphone : +852 23 933 933

8 thoughts on “Lumière et Cuisine Cuisine à Hong Kong

  1. Je rétablis la vérité: je t’ai demandé pourquoi les restaurants que tu choisissais étaient si différents de ceux que je connaissais à Hong Kong…

    Le Soundwalk n’est pas un guide qui propose des restaurants ou des magasins , mais une découverte audio de la ville à travers ses rueelles cachées, ses jardins et ses habitants.

    Il fallait que je le dise…(cela dit, celui ci de restaurant m’a l’air de valoir le coup).

  2. Je rétablis la vérité: je t’ai demandé pourquoi les restaurants que tu choisissais étaient si différents de ceux que je connaissais à Hong Kong…

    Le Soundwalk n’est pas un guide qui propose des restaurants ou des magasins , mais une découverte audio de la ville à travers ses rueelles cachées, ses jardins et ses habitants.

    Il fallait que je le dise…(cela dit, celui ci de restaurant m’a l’air de valoir le coup).

  3. Wai-Ming Lung

    Oops, j’ai dû mal retirer le coton-tige ce jour-là et mélanger les deux conversations ! Cependant, l’allusion était davantage une figure réthorique pour introduire l’adresse, donc désolé pour l’erreur de citation et merci pour la correction, chère amie 😉

  4. Wai-Ming Lung

    Oops, j’ai dû mal retirer le coton-tige ce jour-là et mélanger les deux conversations ! Cependant, l’allusion était davantage une figure réthorique pour introduire l’adresse, donc désolé pour l’erreur de citation et merci pour la correction, chère amie 😉

  5. Hi Lung,

    Me again..it was I who adapted the script for Soundwalk in Hong Kong..so if you have anything you wish to discuss, feel free to banter at leisure..but I’m sure you’re terribly busy…if you want a list of really great eateries i’d be happy to oblige..I think about food all the time..but I’m not a salad dodger.

    Best,

    Louis

  6. Hi Lung,

    Me again..it was I who adapted the script for Soundwalk in Hong Kong..so if you have anything you wish to discuss, feel free to banter at leisure..but I’m sure you’re terribly busy…if you want a list of really great eateries i’d be happy to oblige..I think about food all the time..but I’m not a salad dodger.

    Best,

    Louis

  7. Wai-Ming Lung

    Now I’m wondering why everybody gets so sensitive about the Soundwalks. It triggered more public and private discussions than the day I almost got sued by l’Hotel de Crillon because of a joke.
    Well yes, I’d like some further insights and addresses about my hometown because I want to see what’s going on on both sides of the fence. I always want to know what white people appreciate there and why won’t the yellow ones go to the same places.
    I have no particular negative comments on the Soundwalks because it sounds highly interesting although it sometimes seems slightly disconnected from what we the Chinese consider worth eating. But to be honest, I only got hints of it and haven’t even tested it through, so this article is only about Lumière, an excellent Chinese restaurant. Not leather retailers.

  8. Wai-Ming Lung

    Now I’m wondering why everybody gets so sensitive about the Soundwalks. It triggered more public and private discussions than the day I almost got sued by l’Hotel de Crillon because of a joke.
    Well yes, I’d like some further insights and addresses about my hometown because I want to see what’s going on on both sides of the fence. I always want to know what white people appreciate there and why won’t the yellow ones go to the same places.
    I have no particular negative comments on the Soundwalks because it sounds highly interesting although it sometimes seems slightly disconnected from what we the Chinese consider worth eating. But to be honest, I only got hints of it and haven’t even tested it through, so this article is only about Lumière, an excellent Chinese restaurant. Not leather retailers.

Comments are closed.