Château Clément, Vals-les-Bains
Hôtels

Château Clément, Vals-les-Bains

Il m’arrive peu fréquemment d’arpenter les chemins de France. Vraiment. Autant je ne cesse d’exprimer mon amour de Paris, de ses pierres et de ses adorables habitants à l’amabilité mondialement célébrée par les bardes MP3, autant tout ce qui se passe au-delà du périphérique m’inspire une légère indifférence teintée de l’amusement gêné du parfait ignorant. Alors débarquer un vendredi après-midi de décembre au milieu de l’Ardèche sans vaccin, ni visa, ressemblait davantage à une partie de streaking dans Thoiry qu’à un weekend de villégiature.

Mais c’est avec un étonnement et un plaisir non-dissimulés et à peine feints que je découvris en bonne compagnie le Château Clément. Construit par Auguste Clément, un homme d’affaires du XIXème qui avait prospéré dans l’exploitation du tourisme thermal de la ville, ce petit château est aujourd’hui une ravissante chambre d’hôtes aux capacités suffisamment limitées pour proposer calme et repos dans une ville qui, soit dit en passant, ne saurait vous offrir stupre et décadence.

Juché sur les hauteurs d’une colline sur une route au format lacet Doc Martens 18 trous, la demeure a des allures follement romantiques et hors du temps. On imagine déjà un âtre de la taille du Stade de France, des plaids, du cigare et du cognac préhistorique. Que nenni, la décoration est certes extrêmement conservatrice et ce, pour le meilleur, mais nous eûmes droit à un accueil décontracté de Marie-Antoinette et de ses enfants courant dans tous les sens, une chaleur toute familiale, à cent lieues des clichés de châtelain désargenté que j’ai pu expérimenté par ailleurs.

De l’escalier en fer à cheval jusqu’à la chambre coquettement arrangé avec sa salle de bain à la baignoire à pieds, une douce chaleur confortable règne. On a vraiment l’impression de débarquer dans la vie d’une belle famille en tant qu’invités, loin de la raide pompe des grands hôtels. Mais des surprises, le Château Clément en réserve d’autres et non des moindres. En effet, en dehors des quatre chambres disponibles à la location, il existe aussi un loft. Je ne l’aurais pas baptisé ainsi, puisqu’il s’agit davantage d’une maison ô combien différente de la demeure fin-de-siècle aux allures hiératiques.

Une maison qui aurait pu se trouver à Ibiza ou sur la Côte d’Azur, avec trois chambres, une cuisine ouverte et aménagée, une salle de massage et une ravissante piscine couverte aux grandes baies vitrées qui permettent d’admirer le splendide panorama tout en faisant trempette. La décoration est résolument contemporaine, une lampe Flos par-ci, une chaise Starck par-là, des couleurs vives et chatoyantes, la modernité est de mise. On aurait eu du mal à s’imaginer un environnement aussi cosmopolite aux fins fonds de l’Ardèche !

Au petit matin, après une bonne nuit de sommeil, le petit-déjeuner réserve sa part de bonne surprise puisque le mari de Marie-Antoinette, ancien pâtissier de son état, prépare lui-même les viennoiseries qui sont servies. A noter pour les amateurs, ici on ne déroge pas à la règle locale qui fait du bio sa grande priorité : jus de fruits bio, café bio, yaourts bios… le goût est au rendez-vous.

Tout ceci fait du Château Clément un lieu hautement recommandable avec en prime le choix du style, que vous soyez citadin rompu ou apprenti exilé rural, il y aura certainement un espace à votre goût. Pour ma part, j’aurais voulu rester suffisamment longtemps pour pouvoir tester les deux, mais déjà nous nous envolions vers d’autres visites, d’autres dégustations, d’autres chemins en lacets le long des gorges et des plateaux de la région.

Château Clément
07600 Vals les Bains
Tél. +33 (0)4 75 87 40 13
Site Internet : http://www.chateauclement.com/

Hôtels Château Clément, Vals-les-Bains
Adresse : Vals-les-Bains, France
Téléphone : +33 (0)4 75 87 40 13