Chez Paul Bocuse, à l’Auberge du Pont de Collonges
Restaurants

Chez Paul Bocuse, à l’Auberge du Pont de Collonges

  • 40 Rue de la Plage
  • 69660 Collonges-au-Mont-d\'Or
  • 04 72 42 90 90
  • www.bocuse.fr/

Notre avis : 4/5

Il est des tables comme il est de certains héros, il vaut mieux se contenter de les admirer de loin, imaginer leurs exploits à partir des récits des explorateurs, plutôt que de chercher à les rencontrer. Ce précepte d’autant plus valable lorsqu’on évoque le Commandeur Paul Bocuse, ce monument de la gastronomie française dont la seule silhouette devrait suffire à pétrifier le commis qui, en échec scolaire, s’est fait orienter vers la restauration par une Conseillère d’Education insensible, pour s’être trop souvent assoupi contre le radiateur, au fond de la classe.

Chef du Siècle

une France idéalisée qui n’existe plus que dans les manuels

Un monument, vous dis-je, sur lequel le temps ne semblait pas avoir de prise, pas plus que les chroniqueurs, critiques et guides qui se seraient jetés sous un camion de livraison d’hamburgers plutôt que d’oser en contester la formidable suprématie. Ceci étant dit, ne comptez pas sur moi pour vous raconter la vie de Paul Bocuse, qui brandit fièrement ses trois macarons Michelin comme une réunion de saintes ceintures de boxeur depuis 50 ans, et qu’on a honoré de titres frisant le fanatisme hérétique comme « Pape de la Gastronomie » ou « Chef du Siècle ». Quoique… je trouve en ce dernier une résonance qui sied fort bien à mon ironie. En effet, de quel siècle parle-t-on ?

Bocuse ne se raconte pas de toutes façons, il s’invoque comme un homme politique acculé invoque le Général de Gaulle, ou comme la ménagère cultivée de la casserole invoque Escoffier… comme le symbole d’une France idéalisée qui n’existe plus que dans les manuels.

Et pourtant, que n’ai-je ressenti comme émotion en débarquant sur ce parking anodin, face à un bâtiment chamarré qui rappelle autant une maison de préfet romain dans Astérix, qu’un parc d’attraction dont le thème serait la vie et l’œuvre du Commandeur des Maîtres Queux. Comme lors d’un pèlerinage, le fidèle avance avec précaution, à l’affut du moindre signe, du moindre bruit et de la moindre odeur. Une ombre passe, est-ce lui ? Las, la présence du maître en ces lieux n’est plus vraiment de mise à l’heure où, âgé de presque 90 ans, il n’apparaît plus guère, ou alors sur une chaise équipée de roues, pour de trop brèves salutations. Cruel destin pour celui dont la silhouette monolithique orne toujours fièrement, bras croisés, le fronton de son établissement fétiche, dans sa ville de naissance.

Hors du temps

ceci n’est pas un restaurant, ceci est un monument

De même que je ne tiens pas à vous faire la biographie de Paul Bocuse, je ne vous parlerai pas non plus de sa cuisine. A quoi bon ? Tout d’abord,  je considère que c’est le genre de voyage culinaire qu’il faut faire de son propre chef, afin de s’en faire une idée, si vague soit-elle. Ensuite, personne n’aurait décemment envie de me voir égratigner un monument – fut-ce à coups de plume -, un chef légendaire dont la carte n’existe plus que pour exister, et dont le seul véritable mérite est de continuer à exister.
De toutes façons, personne en ce pays n’ose contester les trois étoiles Michelin de Paul Bocuse, de même que personne n’ose critiquer le fait que la Soupe aux Truffes Noire VGE (créée en 1975 pour Valéry Giscard d’Estaing, le Président de la République) soit servie toute l’année, en dépit des saisons.

Ce n’est certes pas du Magritte, mais tenez-le pour dit : ceci n’est pas un restaurant, ceci est un monument. Ceci n’est pas un plat, ceci est une pièce de musée. Une fois que vous aurez compris cela, vous pourrez jouir de tout votre content du spectacle proposé par ce voyage, dans un lieu où le temps s’est figé quelque part au XXème sièce. Profitez-en, délectez-vous, car nul ne peut dire ce qu’il adviendra de l’Auberge du Pont de Collonges le jour où Paul Bocuse aura tiré son ultime révérence. Puisse ce jour se présenter le plus tard possible.

L’Auberge du Pont de Collonges
40, Rue de la Plage 69660 Collonges-au-Mont-d’Or
Tél. 04 72 42 90 90

Site Internet : http://www.bocuse.fr/

Restaurants Chez Paul Bocuse, à l’Auberge du Pont de Collonges
  • 40 Rue de la Plage
  • 69660 Collonges-au-Mont-d\'Or
  • 04 72 42 90 90
  • www.bocuse.fr/

Notre avis : 4/5

Adresse : 40 Rue de la Plage, 69660 Collonges-au-Mont-d\\\'Or, France
Téléphone : 04 72 42 90 90