Alivi, restaurant corse à Paris
Restaurants

Alivi, restaurant corse à Paris

Loin de la sophistication attendue du Marais, un des quartiers les plus prisés de Paris s’il en est, l’Alivi, restaurant corse drapé dans une simplicité désarmante, fait presque louche. Trop simple, pas assez prétentieux peut-être dans ce coin où se côtoient le fashionista averti et le rabbin orthodoxe dont la kippa fronce le sourcil devant les mâles enlacés.

Résistance

Et dans ce petit bout de rue coincé entre entre la rue du Roi de Sicile et la rue de Rivoli où le prix du mètre carré devrait faire fuir les rabbins en question, l’Alivi se permet même de proposer une petite terrasse. Quelle effronterie ! Je l’avais déjà testé en 2006, n’en gardant qu’un vague souvenir de nourriture solide mais peu inoubliable. Entretemps, Saveriu Cacciari et son chef Joseph Poggi ont repris les commandes pour apporter une touche plus parisienne aux plats corses, toujours élaborés à partir de produits de l’Île de Beauté.

Le résultat ? Un accueil amical, à la bonne franquette, affable, vous laissant jouir en paix des plats aux consonances si loin, si proches, preuve du mélange réussi entre un esprit citadin et un lointain maquis imaginaire. Croustillant de Brebis et risotto Coppa et Champignons en entrée, le premier s’avère un peu gras, le second crémeux et solide, rendu intéressant par la tuile de coppa grillée.

Conservatisme éclairé

Pas de révolution du palais qui ne demande qu’à être rassuré dans ce type de lieu, le service – systématiquement sur une ardoise – agace, car les plats trop gras dégoulinent littéralement sur la table, mais vous n’aviez qu’à ne pas poser les coudes, petit mal élevé.

Les plats arrivent, dont le fameux Burger maison. Un énième burger. Si réussi soit-il – et c’est le cas -, j’en ai un peu marre de voir fleurir ces non-événements sur toutes les bonnes tables. Aucun intérêt. Je suis sûr qu’un petit malin sorti de l’ESSEC va bientôt développer des formules Dim Sum / Hamburger servies dans des Bentos.

Le Filet de Loup et Polenta au Romarin quant à lui se révèle lui aussi un peu gras, mais on ne s’attendait pas à une cuisine à la vapeur non plus. Une bonne occasion de soigner son taux de cholestérol et de ne pas laisser moisir son abonnement à la gym.

La force tranquille

Les fromages se révèlent fidèles à leur réputation, par leur puissance et leur caractère qui transportent ailleurs, le temps d’une bouchée. Où  ? Partout sauf dans ce Marais qui paraît soudain tristement convenu. Mais à peine a-t-on fini le Cheesecake aux Canistrelli qu’il faut à nouveau ouvrir les yeux et repasser devant le BHV. Quel bazar. N’oublions pas de souligner la qualité des accords mets/vins, pari qui tient particulièrement à coeur à Saveriu Cacciari. Pari réussi grâce à la solidité des produits et un choix précis et futé : Cap Corse Mattei, Capitoro blanc cuvée Louis Bianchetti 2008, Arena rouge cuvée Carco 2009, Rappu Nicrosi… un petit récital polyphonique servi dans de douces bouteilles.

Compter 50€ par tête avec les vins.

L’Alivi
27 rue du roi de Sicile 75004 Paris
Tél. 01 48 87 90 20

Site Internet : http://www.restaurant-alivi.com/

Croustillant de Brebis
Risotto Coppa et Champignons
Burger Corsica
Filet de Loup et Polenta au Romarin
Fromages
Restaurants Alivi, restaurant corse à Paris
Adresse : 27 Rue du Roi de Sicile, 75004 Paris, France
Téléphone : +33(0)1 48 87 90 20