La Maison Blanche, restaurant à Paris
Restaurants

La Maison Blanche, restaurant à Paris

Eh oui, c’est la rentrée,  mais le weekend qui arrive s’annonce radieux, aussi n’est-il pas encore trop tard pour profiter des dernières miettes de l’été ! Comment ? par exemple en réservant sa table sur l’une des plus belles terrasses de Paris.

M’as-tu (belle) vue

Juchée au sommet du Théâtre des Champs Elysées, un bloc de marbre blanc immaculé de l’avenue Montaigne, la Maison Blanche cumule les atours en faisant partie des rares rooftops de Paris, en disposant d’une vue sur la Seine et la Tour Eiffel, et en s’adjoignant les services d’un chef – Sylvain Ruffenach , formé au Martinez et chez Boulud à New York – qui garde la ligne directrice fixée par par les Frères Pourcel depuis 2001.

De jour comme de nuit, la vue est époustouflante tant et si bien que l’assiette passe parfois au second plan devant la magie parisienne, celle que viennent chercher des millions de visiteurs chaque année. Aussi était-ce avec une grande joie que je visitai la terrasse côté avenue Montaigne, ouverte en 2011. Eh oui, quand il fait beau, la baie vitrée paraît superflue ! D’ailleurs, la clientèle ne s’y trompe pas en s’amassant sur le front de Seine dès que la météo le permet, pour siroter un verre de vin sélectionné par Kevin Quinsenac choisi dans le petit panier qui circule. Néanmoins, il serait maladroit de se laisser embrigader par les paillettes et ne pas se pencher avec attention sur le contenu, d’autant plus que la facture est à la hauteur du loyer !

Le saumon mariné, salade de radis, soja à l’huile d’olive et purée d’avocat se révèle agréablement frais et léger, bien que le radis, cuit à la française plutôt qu’à la japonaise, manque de croquant, pénalisant le plat d’une texture qui serait tombée à point nommé. Fort heureusement, la qualité du produit sélection ne laisse guère de place aux reproches.

Terroir aérien

Passons au plat. Le suprême de volaille jaune, gnocchis au citron confit, légume au beurre de cerfeuil, plus classique mais aussi correspondant davantage à l’ADN du chef est nettement plus solide et plus affirmé. La volaille bénéficie d’un cuisson juste qui garde juteux et souplesse, tandis que la pointe acidulée des gnocchis au citron confit vient en contrepoint du craquant/salé des chips de betterave. C’est un grand plaisir que de déguster un plat aussi terrien à cette hauteur. En revanche, amère déception sur le sucré qui manque d’imagination et que l’on sent nettement en-deçà du reste, aussi bien dans le dressage que dans la conception. Mais si on venait pour le dessert, ça se saurait, non ?

Pipol have the Power

On ne vient pas pour rien à la Maison Blanche, c’est une des principales power table de paris. C’est là où Hillary Clinton vient se détendre entre deux rendez-vous, où l’accueil rafraîchissant et même parfois glacial à l’entrée (mais après ça va mieux quand on est assis) donne un ton on ne peut plus business, et où Christian Lacroix donnait des fêtes de collection dont je me souviens encore 15 ans après. On y déguste sa situation – dans tous les sens du terme – autant que l’assiette.

Formule entrée+plat+dessert à 58€
Formule entrée+plat ou plat+dessert à 48€
Compter 80€ à la carte sans les vins

Plus de photos sur la Page Facebook de Mr Lung

La Maison Blanche
15 avenue Montaigne 75008 Paris
Tél. 01 47 23 55 99

Site Internet : http://www.maison-blanche.fr

Saumon mariné, salade de radis, soja à l'huile d'olive et purée d'avocat
Suprême de volaille jaune, gnocchis au citron confit, légume au beurre de cerfeuil
Fontainebleau
Restaurants La Maison Blanche, restaurant à Paris
Adresse : 15 Avenue Montaigne, 75008 Paris, France
Téléphone : +33(0)1 47 23 55 99