La Maison du Saké, Paris
Restaurants

La Maison du Saké, Paris

Notre avis : 3/5

C’est énorme. Entendons-nous bien, le lieu est énorme, avec plus de 500m2 : une première salle en devanture en sakéthèque ; puis au bout d’un long couloir, l’izakaya sous sa verrière, avec un comptoir de 10m (et une décoration étrange et légèrement bancale) ; plus loin encore des salons privés en koshitsu, avec des parois mobiles pour plus de modularité ; enfin, pour bientôt au sous-sol, un bar à whiskies et un bar à cocktails. Rien que ça. Ajoutons un engouement tout récent pour le saké (en témoigne la série spéciale des éditions Jalou), et vous aurez le projet tout colossale de Youlin Ly, spécialiste du saké, et déjà responsable par ailleurs de Sola et de la pâtisserie Ciel.

Vivons saké

Un ancien spa reconverti en temple de l’alcool nippon

Pourtant, de l’extérieur, côté rue Tiquetonne, il est plutôt difficile d’imaginer de tels volumes dans cet ancien spa reconverti en temple de l’alcool nippon. Mais il faut bien stocker les 100 références de saké quelque part, me direz-vous, et surtout les flanquer de quelque nourriture, que ce soit d’otsumami (format tapas) ou de véritables petits plats.

Courageux ET téméraire, Orgyness a pratiquement tout goûté pour vous, avec la complicité de quelques vaillants journalistes et accueillantes bouteilles d’alcool de riz aux subtiles arômes. Le problème avec ces bouteilles, c’est qu’elles sont aussi insulaires que leur producteurs, et elles ne sont jamais traduites, aussi faut-il s’en remettre aux bons conseils du personnel, par ailleurs fort aimable. Parmi les mets funambules marquants, notons la toute simple salade de chou pointu & algues kombu, croquante, consistante, fraîche, dont la petite sauce diffuse de l’umami à volonté. Le thon rouge frit vaut également le détour dans sa robe de papier journal, avec un croustillant qui contraste avec le fondant de la chair ; tandis que le sashimi du jour garantit quelques bouchées de première fraîcheur, et la glace Hojicha un final en douceur, aux arômes de thé noir.

Initiation

Le bonheur du saké réside dans sa légèreté, il en va de même pour les plats qui l’accompagnent, aussi déconseillerons-nous la maison pour les grandes faims (et les premiers rendez-vous, en raison d’une extraction des fumées qui plaira plus à votre teinturier qu’à votre nouvelle conquête), en revanche, la Maison du Saké est le lieu idéal pour s’initier à la culture du saké, pour qui est trop intimidé pour s’aventurer dans les stoïques izakayas de la rue Sainte Anne.

La Maison du Saké
11, rue Tiquetonne, 75002 Paris
Tél. 09 67 61 97 03

Site Internet : http://www.lamaisondusake.com

Otsumami à partir de 5€, légumes à partie de 8€, viandes et poissons à partir de 8€
Compter entre 3 à 5 assiettes par personne

Restaurants La Maison du Saké, Paris

Notre avis : 3/5

Adresse : 11 Rue Tiquetonne, 75002 Paris, France
Téléphone : 09 67 61 97 03