Les Enfants Rouges
Restaurants

Les Enfants Rouges

Notre avis : 3/5

C’est le japonais de Paris de la semaine, encore un ! Un jour, nous allons créer une rubrique spéciale “chef japonais opérant dans une cuisine française”, si, si. Et cette fois, c’est aux Enfants Rouges que ça se passe et le chef s’appelle Daï Shinozuka. Attention, je repasse à la fin de l’article pour savoir si vous avez retenu.

L’accueil est entre froid et glacial dans cet ancien bar à vins, à se demander si Dany, l’homme en salle, a vraiment envie de nous recevoir. Certes nous sommes 8, arrivant dans le désordre, mourant de soif après une belle journée de travail hivernal, mais c’est un peu pour ça que nous avons besoin de nous “restaurer”, non ?

Les enfants, ça crie fort

D’abord vide, mais rapidement bondé, la salle redécorée à l’économie renvoie toutes les conversations des clients, transformant le tout en une cacophonie où il faut parfois crier pour se faire entendre du voisin d’en face. L’attente est interminable, mais nous parvenons tout de même à commander des vins naturels plutôt décevants, et surtout servis avec peu de conseils, un comble quand on sait l’histoire du lieu.

Le plein de justesse

Par bonheur, l’assiette rattrape tout, en dépit de l’attente agaçante. L’oeuf de poule est un plat simple, bien construit, parfaitement exécuté avec ce qu’il faut de petits pas entre les saveurs et les textures, une évidence tombée dans l’assiette comme la pomme aux pieds de Newton. De même, le suprême de volaille est onctueux et juteux, tendrement nappé d’une sauce qui ne vous renvoie pas chez Knorr. En dessert, les perles de Japon viennent légèrement caresser le palais comme une douce crème et apportent la pointe d’exotisme attendue.

En conclusion, pour 35€ par victime sans les vins, on s’en sort plutôt bien aux Enfants Rouges, mais c’est tellement perfectible qu’on repart un peu déçu, et surtout avec la mémoire peu appétissante d’une pièce à bruits plutôt que d’une salle à manger.

Les Enfants Rouges
9, rue de Beauce Paris 75003
Tél. 01 48 87 80 61

Site Internet : http://www.les-enfants-rouges.com/

Restaurants Les Enfants Rouges

Notre avis : 3/5

Adresse : 9 Rue de Beauce, 75003 Paris, France
Téléphone : Tél. 01 48 87 80 61

6 thoughts on “Les Enfants Rouges

  1. Tout à fait d’accord avec cette critique. Le service en salle laisse vraiment à désirer… Surtout que le serveur en question ne reflète pas du tout le sens du service du chef en cuisine que nous avons eu l’occasion de croiser lors de notre passage et à qui je n’ai pas manqué de rapporter la longue attente et le non service… Du coup il s’est confondu en excuses et comme j’hésitais sur les desserts il nous a servis les 3 au menu !

  2. Nous y sommes allés le 22 février à midi, un peu échaudés avec vos commentaires…. c’était juste divin. de la mise en bouche au dessert les plats étaient un feu d’artifice de saveurs. le service était rapide, efficace alors que la salle (vraiment pas bruyante) était bondée. Encore un chef japonais? Et alors ajouterai-je… il a su mettre sa signature asiatique dans des plats de terroir. des goûts originaux, une carte riche et variée… et selon le commentaire de nos voisins de table, c’est ce qu’ils attendaient dans le quartier.Alors, non, je ne comprends pas vos commentaires si négatifs.

  3. Wai-Ming Lung

    Vous vous étendez beaucoup sur l’assiette alors que je suis d’accord sur ce point. Si vous ne comprenez pas l’ironie au sujet des chefs japonais qui deviennent un gimmick parfois agaçant, ce n’est pas grave. Quant au bruit… vous êtes plutôt Sonotone ou Audika ?

  4. Vous êtes sérieux là ?

    J’ai juste voulu mettre en avant les points positifs de ce resto. Car si je « m’étends sur l’assiette »…c’est que le lieu s’y prête, c’est un restaurant.
    Nous n’avons certes pas le même sens de l’humour et je trouve vos propos plus que déplacés.

  5. Wai-Ming Lung

    Comme vous le dites, c’est un restaurant, donc l’expérience ne se borne pas à l’assiette. Sinon, on pourrait vous servir un repas dans une gamelle lancée par un expert en frisbee et sans couverts.

    Vous dites ne pas comprendre mes « commentaires si négatifs » alors qu’ils ne le sont pas, mais je sens surtout que vous ne voulez pas comprendre pour mieux faire valoir votre point de vue.

    C’est pourquoi je vais conclure en faisant acte de bonne foi, notamment sur le bruit et le service en vous proposant deux témoignages concordant du même soir. Sur ce, je vous souhaite un bon week-end et vous suggère d’autres lectures que mon site.

    http://resto-de-paris.obsession.nouvelobs.com/les-enfants-rouges-75003-bistronomique/restaurant/paris#sthash.vdKlXF7h.dpbs

    http://www.terroirsdechefs.com/les-chroniques-de-terroirs-de-chefs/le-dernier-restaurant-dont-tout-paris-parle/Les-Enfants-Rouges

  6. JohnnyJohnny says:

    Je crois que vous vous méprenez sur Dany. Ce n’est sûrement pas le serveur actuel, mais l’ancienne propriétaire du restaurant.

Comments are closed.