Chaud Chaud Chaud
Shopping

Chaud Chaud Chaud

D’aucuns m’ont vu plus circonspect quant aux tables comme Le Richer ou le 52, dont je reconnaissais volontiers la qualité, mais ne m’en retournais que rarement bouleversé. Mais avec Chaud Chaud Chaud, Charles Compagnon et son chef Adrien Bouchaud changent radicalement la donne du repas à domicile, une donne qui rendra certainement malheureux ceux qui n’habitent pas le 1er, le 2ème, le 3ème, le 9ème ou le 10ème, puisque le service de livraison à vélo ne dessert pour le moment que ces arrondissements de Paris.

chaudchaudchaud-3

Fissa

Oublié le Deliveroo dont le délai vous fait régulièrement défaillir d’hypoglycémie, vous êtes livrés en 20mn, c’est encore tout chaud, avec des petits boîtes à assembler au dernier moment afin de préserver les textures et les saveurs. Ainsi le taboulé de chou-fleur, brocoli, citron vert, chou rouge mariné (4€) a encore toute sa vigueur et son croquant. Ainsi, le paleron de boeuf braisé en bourguignon, écrasée de pommes de terre, panais rôtis (11€) n’a rien à envier aux plats qu’on vous sert à la brasserie du coin, et mieux les surpasse nettement. Ainsi, c’est aussi bien servi pour les grands mangeurs comme bibi.

Hot Hot Hot

Les bonnes surprises sont suffisamment rares dans un domaine où l’innovation a disparu au profit de la mise en relation entre des affamés trop paresseux pour sortir et des restaurateurs en manque de CA, pour que nous manquions de les souligner, voire de les crier sur les toits. De là à dire que Chaud Chaud Chaud (soit la traduction d’un titre de The Cure sur Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me que je désapprouve) envoie du pâté, il n’y a qu’un coup de pédale d’autoentrepreneur que je n’hésiterai pas à franchir. Mangez pendant que c’est chaud, c’est bon.

Plus d’infos sur chaudchaudchaud.com