Miraval Rosé « Cuvée Pink Floyd », Côtes de Provence 2014
Shopping

Miraval Rosé « Cuvée Pink Floyd », Côtes de Provence 2014

A première vue, superficiellement, ça fleurait bon le marketing : les Brangelina érigés en Bacchus hollywoodiens et cuvée osant prendre le nom de l’un des plus grands groupe de l’univers… puis, un matin de l’été 2012, l’échantillon de Miraval 2012 a frappé à ma porte. Je l’ai accueilli en roulant des yeux, prête à fesser sévère. Mais ça c’était avant… avant de savoir qu’il était vinifié par les Perrins, grande famille du Rhône, à qui on doit reconnaître le niveau d’excellence imposé à tous ses vins. Et puis surtout, AVANT de le goûter.

Vinifié à la Rhodanienne plutôt qu’à la provençale, c’est-à-dire avec plus d’extraction, plus de concentration, plus de matière, il garde tout de même une grande élégance. Vineux, et montrant une certaine complexité, c’est un rosé gastronomique (à défaut de Brad, je fesserai donc celui ou celle qui osera y glisser un glaçon).

J’ai aimé les millésimes 2012 et le 2013 qui, aussi loin que mon souvenir gustatif remonte, restaient dans des styles très similaires. J’ai testé le 2014 pour vous. Verdict ? Avec un assemblage réussi de grenache, rolle et cinsault, le Miraval 2014 offre une fois encore une belle persistance en bouche et un fruité subtil. La contre-étiquette laisse toute la place à la mention « Mis en bouteille par Jolie-Pitt & Perrin ». Chic, finalement.

Comment je le dégusterai cet été :

avec un tartare de thon rouge aux agrumes, à la lumière des guirlandes électriques de la villa les Roseaux à Ramatuelle, sans écouter Pink Floyd, parce que trop de rose tue le rosé, et que ça couvrirait le bruit des vagues.

Prix indicatif : 15 Euros
http://www.miraval-provence.com/

Découvrez la sélection de vins rosés d’été d’Orgyness ici