Anahi by Carmina & Riccardo
Restaurants

Anahi by Carmina & Riccardo

Notre avis : 3/5

La restauration comme la mode serait-elle un éternel recommencement ? C’est ce qu’aurait tendance à démontrer la renaissance d’Anahi, cet incontournable de la planète fash’ qui a subi coup sur coup la mort du XXe siècle, puis la plaisanterie de la Jeune Rue, avant d’être repris par… un ancien habitué de la maison.

Meat la mode

une grande claque dans ta gueule, pour être poli

Et ce n’est pas un hasard si cet antre de la viande argentine soit racheté par Riccardo Giraudi, un importateur de viandes d’exception, déjà à la tête de tables diverses un peu partout sur la planète, de Mexico à Hong Kong en passant par Monaco. Ce dernier voue une vénération au mythe Anahi que les moins de vingt ans ne peuvent non seulement pas connaître, mais surtout pas comprendre. La Fashion Week, les créateurs, les soirées interminables, les rires, les cris, les danses improvisées… loin de l’avenue Montaigne, une convivialité improbable et inédite dans un lieu original, mené doucement mais fermement par Carmen, sphynx et gardienne du temple, de retour à l’accueil à la demande du nouveau propriétaire.

Jamon japones

Le décor de cette ancienne boucherie est presqu’inchangé, si ce n’est la salle « purgatoire » au fond qui a été transformée en bar à cocktails. La cuisine du chef Gabriele Faiella respecte le produit en suivant minutieusement les méthodes de découpe sud-américaines (lomo, bife ancho, tapa de cuadril et picanha), mais c’est le jamon de buey de Kobe qui vole la vedette : une cecina de bœuf de Kobe fumée au bois de chêne, salée puis affinée entre 7 et 15 mois dans la région de Léon en Espagne, exclusive, produite en à peine une centaine de pièces… une grande claque dans ta gueule, pour être poli. Au risque d’éclipser le reste.

De toutes façons, who cares ? Anahi fait partie de ces établissements qui prouvent qu’il n’y a pas que l’assiette qui compte, celui qui la contemple et la savoure n’est pas moins essentiel à son existence et sa postérité. Ici ce sont les gens qui font la maison, pas les chefs.

Restaurants Anahi by Carmina & Riccardo

Tous les jours de 19h à 23h
Tapas à partir de 16€, viandes à partir de 27€

Notre avis : 3/5

Adresse : 49 Rue Volta, 75003 Paris, France
Téléphone : 01 83 81 38 00