Le Tea Time du Dalí, au Meurice
Gâteries

Le Tea Time du Dalí, au Meurice

Notre avis : 4/5

Le restaurant gastronomique du Meurice a beau avoir perdu une étoile au Michelin sous la houlette de Jocelyn Herland, le successeur de Christophe Saintagne, le talent discret néanmoins notoire de Cédric Grolet, chef pâtissier des lieux, n’a de cesse d’attirer les foules. Et ne vous fiez pas à la queue des touristes devant Angelina, rue de Rivoli, qui obstrue l’entrée du palace, ce n’est que la baobab qui cache l’Amazonie (attention, nous sommes gastronomes pas horticulteurs).

Palace Time

Et quel plaisir de se blottir dans le luxe réconfortant du palace, un après-midi pluvieux de février, et de profiter des mille attentions d’un personnel impeccable jusqu’au bout des caprices de clients parfois énervés, affamés ou assoiffés, et souvent les trois.

Honorable Saint Honoré et impétueux Paris-Brest

Le chariot des délices comporte trois étages : au rez-de-chaussée, les petits sandwiches salés font l’affaire, qu’ils soient au saumon, au foie gras ou au concombre, un classicisme nécessaire mais peu renversant. Les locataires du 1er, les scones que l’on recouvre généreusement de confiture, de beurre et de crème, constituent une montée en gamme comme en étage qui ne présage que du bon. Puis, comme souvent, c’est au penthouse que ça se passe, et si la tarte au citron est l’œuvre appliquée d’un bon élève, l’éclair au chocolat fait l’effet d’un coup de savate dans les papilles, avec une expressivité de l’amertume qui ravit sans écraser les quelques touches de salé et les arômes persistants du chocolat noir.

Signature

Sont également proposés les classiques revues (j’essaie d’arrêter de dire « revisitées ») par le chef telles qu’un honorable Saint Honoré, et un impétueux Paris-Brest qui justifierait à lui seul que l’on s’intéressât à la Bretagne, ainsi que ses créations signature avec le Citron qui me laissa sceptique pour ma part, mais qui a l’avantage d’amuser autant qu’un gros bonbon sophistiqué.

Le tout s’arrose de thé ou de champagne, dont l’amateur regrettera le brut non millésimé estampillé Alain Ducasse (on se croyait à l’abri de produits dérivés dans ce temple du luxe), et fait que le dimanche passe davantage comme une princesse en calèche que comme une lettre à la poste. Attention cependant, vous êtes au Dalí, la facture peut se révéler surréaliste pour certains, comptez au moins 60€.

Le Dalí au Meurice
228, rue de Rivoli 75001 Paris
Tél. +33(0)1 44 58 10 10

Tous les jours de 15h30 à 18h00

Plus d’infos sur le site Internet

Gâteries Le Tea Time du Dalí, au Meurice

Notre avis : 4/5

Adresse : 228 Rue de Rivoli, 75001 Paris, France
Téléphone : +33(0)1 44 58 10 10