Table de Bruno Verjus

Table de Bruno Verjus

Notre avis : 4/5

Impossible de parler de Table sans s’étendre sur le cas Bruno Verjus. Blogueur, gastronome, chroniqueur, auteur, consultant, affamé, l’homme est une bible de la gastronomie contemporaine, mieux un annuaire. Mais il est aussi critique, et un critique qui ouvre un restaurant et se met aux fourneaux, c’est une proie facile qui réveille les cons.

Bruno Bashing

Tout le monde y est allé de son grain de sel. “Comme à l’endroit, comme à l’envers, sur les côtés comme par derrière”, comme le chantait NTM. Même les mauvais acteurs s’y mettent. Il faut dire que M. Verjus tend la joue. Dans un décor tout d’ombres et de lumières, la cuisine ouverte se détache comme une scène de théâtre en clair-obscur sur laquelle se joue une pièce qui évoque un spectacle de mimes plutôt que la frénésie du coup de feu.

Peu bruyants, pas très agités, les disciples de Masa Ikuta et de Bruno Verjus se dandinent en trompe-l’oeil d’un bout à l’autre de l’inox impeccable, tandis que le maître des lieux envoie doucement mais sûrement ce qui constitue le véritable clou de la soirée : le produit. L’homme est un maniaque. On pourrait presque l’imaginer parler à ses légumes, le matin à leur arrivée, les accueillir en les prenant dans ses bras.

Le résultat est fatalement ambigu. Les fous de la cocotte hurlent leur colère : “Diantre, tant d’assemblage à ce prix, vous êtes un escroc !”. Tandis que les fous du marché hurlent leur bonheur enfin assouvi. Pour ma part, ne prêchant ni l’un, ni l’autre en particulier, j’ai apprécié le dressage méticuleux et amoureux, le murmure des saveurs bruts – ou presque – et la sincérité. Certes, j’ai été agacé par l’emploi répété du kale, ce chou frisé qui fait des ravages dans toutes les cuisines qui se la pètent, mais la cuisine de Table a les défauts de ses qualités : la sélection de produits est telle que, lorsque vous faites le tour de la carte, vous retombez très vite sur vos pas.

Fétichisme

Aller chez Table, c’est un acte de foi fétichiste, un pèlerinage aux pays des taiseux du bonheur, des cache-ta-joies qui savourent sans parler la bouche pleine, mais aussi une belle leçon de savoir-vivre de la part de Bruno Verjus qui, plutôt que de tapiner à Masterchef, s’est lancé à corps perdu dans la restauration, quitte à énerver les petits bras (pour rester poli). Moi, ça m’amuse et j’applaudis, nonobstant les 90€ de la formule dégustation du soir, qui n’incluent pas les jolies quilles du Domaine de la Valette.

Restaurant Table
3, rue de Prague 75012 Paris
Tél. +33 1 43 43 12 26

Site Internet : www.tablerestaurant.fr

Table de Bruno Verjus

Notre avis : 4/5

Adresse : 3 Rue de Prague, 75012 Paris, France
Téléphone : +33 1 43 43 12 26