Restaurant le Lotus Club, Marrakech
Restaurants

Restaurant le Lotus Club, Marrakech

La classe. La classe internationale. Ce sont probablement ces mots – que j’abhorre – qui trainaient dans la tête de celui qui a conçu le Lotus Club de Marrakech, ce lieu qui, dans sa quête de grandeur cosmopolite, s’est écrasé le nez sur la paroi invisible de ses propres limites très locales.

Pimp my beur

Rassurez-vous, il n’y a rien de totalement rédhibitoire, simplement tout semble fait pour plaire à la cagole trop maquillée, la tropézienne trop bruyante, ou au mec à la chemise trop déboutonnée sur un tapis de poils dans laquelle se perd négligemment une croix, une étoile ou une main. Comme une voiture trop tunée en weekend. Le vestibule, qui met en avant une reproduction du LOVE de Robert Indiana, incite d’abord à l’indulgence, mais l’accueil d’une hôtesse qui a raté de peu son diplôme de péripatéticienne remet rapidement les pendules à l’heure.

Dyslexie apéritive

Reste une ambiance agréable dans le jardin qui coupé de l’extérieur et de la circulation, bien qu’un peu bruyant, dans la douce chaleur de la fin de l’automne. Je commande un Dry Martini, vient un Martini Dry. Ca commence à faire beaucoup, surtout lorsque le cocktail arrive à la 25ème minute après la commande. Mais, entêté, je me concentre sur la carte. Le chef Jacques Ruivo est un ancien émule de Jacques Cagna, que j’ai eu l’occasion de rencontrer ça et là. Un article du Figaro imprimé en 2ème de couverture du menu chante ses louanges. Chelou.

Une idée originale de l’élégance

J’ignore s’il s’agit d’une édition marocaine du journal, toujours est-il que l’on frise le burlesque lorsqu’on parle de « l’élégance de l’assiette », puisqu’il s’agit probablement du pire dressage que j’ai pu constater depuis le Renard ! Autrement, que ce soit les noix St Jacques rôtis,  ou le pageot a la plancha accompagné de son écrasé de pomme de terre, il n’y a rien de mauvais, mais rien qui casserait trois pattes à un chameau non plus. C’est tout à fait mangeable, mais de là à s’ébaudir, il y a un pas que je ne franchirais que sous la menace d’une nuit avec Alain Minc.

Après dîner, le bar accueille nombre de badauds venus s’enivrer à coups de cocktails terriblement tassés. La recette est efficace : il y a du monde, le monde est ivre. A la sortie, on en a facilement pour 50€ par tête, soit une petite fortune pour le coin, une addition à l’image du lieu : vulgaire.

Le Lotus Club
rue ahmed chaouqui, 40000 Marrakech Maroc
Tél. +212 5244-21736

Site Internet : http://www.lotusclubmarrakech.com/

Restaurants Restaurant le Lotus Club, Marrakech
Adresse : Rue Ahmed Chaouqi, Marrakech, Maroc
Téléphone : +212 5244-21736