Thomas’s
Restaurants

Thomas’s

A l’heure où les tendances meurent à peine le dernier Vogue en kiosque, les marques de luxe semblent vouloir se différencier par l’expérience qu’elles proposent à leurs clients. Après le Jo’s de Joseph à Londres, Ralph Lauren lance en 1999 son restaurant « RL » à Chicago, une expérience fructueuse répliquée avec succès à New York et Paris au Ralph. Paris, où Hermès a ouvert sa « Piscine » en 2010. En 2015, à Londres, c’est au tour de Burberry d’inaugurer « Thomas’s », en hommage à son fondateur inventeur de la gabardine.

Le ventre du luxe

Le café Thomas’s s’étend sur 2 étages du magasin de Regent Street, en bordure de Mayfair, le quartier le plus chic de Londres. Le restaurant fait également office de boutique de souvenirs : nécessaires à écriture, foulards et autres articles de petite maroquinerie sont alignés au cordeau dans les vitrines. Quelques allusions stylistiques à l’art déco, et par un temps ensoleillé tout ce marbre blanc pourrait presque vous éblouir. Une semaine après l’ouverture, la clientèle ne se presse pas (encore ?) et se compose majoritairement d’asiatiques venus faire leurs emplettes.

les roasted potatoes mériteraient un Royal Warrant

Pour Thomas’s, Burberry a convoqué l’élite des produits britanniques et élaboré une carte abrégée : lobster & chips, salade au poulet Sutton Hoo, légumes printaniers croquants accommodés de différentes façons, pièce de bœuf et roasted potatoes, charcuteries et saumon fumé londoniens… Le tout accompagné d’un pain au levain servi tiède et croustillant. La promesse gustative est tenue, homard et légumes sont ultra-frais, la viande se passerait presque du couteau « made in Sheffield » et les roasted potatoes mériteraient un Royal Warrant.

Les desserts sont malheureusement typiquement british, c’est-à-dire sans grand raffinement : fraises et clotted cream, custard tart, eccles cake (gâteau fourré aux fruits secs). Même la présentation laissait à désirer : à quand l’arrivée d’un vrai chef pâtissier ?

Classique, trop classique ?

Hormis la déception sur les desserts, ce fut un repas agréable, quoiqu’assez scolaire et sans surprise. La peur de gâcher d’aussi bons produits ? De froisser le palais d’une clientèle loin d’être aussi délurée que Kate et Cara ? Une chose est sûre, tout comme pour ses célèbres trenchs, Thomas’s ne vous décevra jamais,  Il lui manquerait juste une touche de Christopher Bailey pour apporter un grain de folie.

Restaurant Thomas’s
5, Vigo Street  W1S 3HA London
Tél. +44 (0)20 3402 1444

Du lundi au samedi de 10h à 21h, le dimanche de 12h à 17h.
Compter £30-40 par personne.

Restaurants Thomas’s
Adresse : 5 Vigo Street, Mayfair, London, Royaume-Uni
Téléphone : +44 (0)20 3402 1444